01 mars 2006

nouvelles fraiches

Voici un petit résumé des jours précédents.

Ces temps-ci nous avons du temps pour vous faire partager ce que nous vivons ici, profitez-en car ça ne durera peut-être pas !!

Samedi 25 février :

Nous avons eu une coupure de courant le matin, nous ne savions pas si c’était juste notre chambre, toute la maison des frères, tout le quartier ou toute la ville, on a vite compris…

Il y a eu le matin des funérailles dans l’église qui jouxte notre maison, ils ont installé un groupe électrogène, très bruyant pour alimenter la sono de l’église…

Tous le monde étaient très bien habillés et vraiment très beau…habits traditionnels, toge, très beaux tissus…

Le matin nous avons tenté d’aller chez WILL, le café Internet pour notre rendez vous sur MSN mais ils nous ont dit qu’il ni avait pas de courant et peut être ils reviendraient vers 15h, alors on s’est baladé dans la ville puis on est rentré,

Ensuite on a déjeuné, puis sieste réglementaire 1H, puis on est allé à la plage se baigner,

Il y avait 4 enfants qui se baignaient, on c’est baigné avec eux puis j’ai joué au ballon avec eux, ils étaient assez contents me semble t il…

Ensuite on est rentré, et on a attendu comme on fait beaucoup. Et puis d’un coup le courant est revenu à 17h55 alors on a été chez Will avant la nuit pour lire vos mails.

Là il c’est passé un truc vraiment super dans la rue, des enfants encore disaient « obrownie » et un ou deux dansaient un peu, alors moi aussi j’ai commencé à juste bouger un peu mais à peine danser et là tous les enfants ont couru vers moi pour me toucher et me faire un « Give me Five » : c’est quand on se tape main dans la main ; tous les parents se marraient, c’était chouette…

Puis on est rentré dîner, on voyait l’orage qui montait, et durant le repas PAF recoupure de courant mais là en pleine nuit, il faisait nuit noire, on ne voyait vraiment rien… et il pleuvait très fort un bel orage quoi, on a réussi à retourner dans notre chambre et récupérer nos lampes de poche, on a fini le repas à la bougie, romantique non ??? on a bien ri…

Puis douche à la lampe de poche et le courant est revenu, alors là c’était le top, un peu plus frais après l’orage et le ventilo qui remarche (car plus de courant plus de ventilo donc grosse grosse chaleur)…

Voilà pour cette journée.

Dimanche 26 février 20H

Et bien aujourd’hui Father Hope tant espéré (vous avez saisi le jeu de mots ?!!) est enfin arrivé !

Tout d’abord ce matin je me suis réveillée sous les chants de joyeux anniversaire de mon cher et tendre !!!Et oui j’ai 25 ans aujourd’hui ! Il est arrivé plusieurs fois qu’il neige le jour de mon anniversaire mais qu’il fasse 30° c’est une grande première !!!!!

Nous nous sommes levés un peu plus tôt pour aller à la messe qui commence à 7h.

On nous avait prévenu que ça devait durer 3heures mais finalement au bout de 2h la messe était dite ! les gens étaient vraiment bien habillés, comme nous le ferions pour un mariage, grandes robes, jolis escarpins et pour certaines grands chapeaux !

Il y a beaucoup de chants qui sont très beaux et les gens n’hésitent pas à danser pour les accompagner. Ce qui nous a fait mourir de rire c’est qu’après la prière pénitentielle le prêtre nous asperge d’eau bénite mais pas avec un petit goupillon comme chez nous, non avec une sorte de balai à chiotte ou plutôt de plumeau pour nettoyer les toiles d’araignée !!!!!!!!!!!!!!!!!Et puis quand je dis asperger c’est plutôt doucher !!!!

Ensuite donc father Hope est arrivé. Il doit avoir une quarantaine d’années, il est ghanéen mais pas de Winneba. Il a vécu une dizaine d’années en Côte d’ivoire donc il parle bien français, ce qui est agréable pour nous. On s’est donc présenté, il nous a dit de rester encore quelques temps ici avant d’aller habiter au camp. Demain il nous emmène à Accra pour nous faire voir des trucs et en plus on pourra déposer à l’ambassade des papiers qu’il manquait. Il est impressionné par ce qu’on a déjà fait tous seuls, prendre taxi, trotro…

Nous avons déjeuné ensemble puis sieste de rigueur !

Aujourd’hui il n’a pas fait trop trop chaud on n’a pas eu plus de 29° dans la chambre !

Vers 17H30 father Hope nous a proposé d’aller faire un petit tour en voiture jusqu’à l’université. On discute bien avec lui, il nous explique plein de choses sur son pays, la politique, l’Eglise en Afrique. C’est très intéressant, il est très ouvert.

Il y a 2 universités réparties sur plusieurs campus qui sont dans de beaux parcs. Ça contraste beaucoup avec le reste de la ville ! Il y a quelques résidences universitaires qui ressemblent pas mal à ce qu’il y a chez nous. Ils ont même des terrains de sport et ils construisent une grande chapelle.

Puis nous sommes rentrés dîner.

Voilà, nous passons donc à la phase des présentations c’est bien car on commençait à trouver le temps long !

Lundi 27 février 19h51

Voilà une semaine aujourd’hui a peu près à cette heure nous arrivions au Ghana et nous posions pour la première fois de notre vie le pied en Afrique; que de découvertes et de surprises en une semaine et encore plus dans cette journée…

Nous nous sommes levés ce matin plus tôt que d’ordinaire car nous avons célébré la messe à 6h40 en Anglais avec Father HOPE et 5 sœurs franciscaines de Winneba, dans une petite chapelle derrière notre maison.

Ensuite p’tit dej et vers 9H départ vers ACCRA avec une des sœurs Franciscaines, une américaine qui vit ici depuis 23 ans…

Nous avons discuté dans la voiture de Father Hope c’était bien mais déjà il faisait chaud, la voiture est climatisée mais il ne met pas la clim le matin il ne fait pas assez chaud juste 29° !!!

D’abord nous sommes allés au secrétariat national de la conférence épiscopale Ghannéenne et oui rien que çà messieurs dames…En fait c’est où father KOOS travaille(qui nous a accueilli à l’aéroport).On s’est présenté et on a discuté 10 minutes a peine, 1h15 de voiture, 15 km de bouchons pour parler 10 minutes et même pas du projet… enfin bref apparement c’était juste une rencontre pour se connaître, on discutera plus tard à ce que j’ai compris,

Ensuite on est allez déposé des papiers à l’ambassade de France…

Puis on est allé à la banque des SMA : la Barclays BANK s’il vous plait, une très belle agence bancaire, gardée par des gardiens,, super climatisée, avec boissons à volonté le Père m’a dit de prendre un chocolat chaud MILO (c’est nestlé bien sur) car c’était payé par ses frais bancaires, alors j’ai pas pu refuser en plus j’avais bien envie de laitage car à part les maroilles, ah au fait ils sont arrivés entiers les maroilles et on est bien content de se les bouffer le soir car c’est notre seule laitage de la journée alors on y va…

Puis on s’est arrêté dans une supérette à touriste, il y avait tous les produits connus, nutella, céréales, croissants même le canard enchainé et Paris Match ; et attention la musique du magasin, jhonny Hallidays qui chante « Que je t’aime », franchement fallait y être pour le croire c’était une boutique exclu française…

Par contre pour tous les produits fallait aligner les cédis c’était hyper cher, 50000 C le pot de nutella çà fait 5 euros c’est pas encore trop cher mais pour ici tu peux bouffer à deux au resto pour ce prix là donc çà fait cher…mais on sait que çà existe pour les semaines de grosse déprime…lollol

Ensuite on a vécu un truc de fou ; on est allé chez quelqu’un qui avait appelé Father HOPE mais qu’il ne connaissait pas un français marié à une ivoirienne, car Mme était très malade, on arrive donc tous les trois chez ce couple e on s’installe et là gros déballage, Mme nous raconte ses histoires pendant plus d’une heure, elle a été envoûtée au village, elle a eu plusieurs maladies, et plusieurs kystes qui ont guéris grâce à Dieu, en définitive elle voulait que l’on prie pour elle et qu’on bénisse sa maison, c’était assez étrange…

Le père est vraiment bien, il a bien insisté pour qu’elle fasse les deux c’est à dire qu’elle retourne à l’hôpital et qu’elle fasse une démarche de baptême et qu’elle en appelle à Dieu si elle le souhaite,

Après on a tous ensemble prié pour elle et béni toutes les pièces de la maison, avec de l’eau bénite que l’on a répandu partout, puis il a fallu bénir des tableaux, et des crucifix.…

Bref une rencontre très étrange.

Ensuite creusés par tous ces évènements nous sommes allés déjeuner près de l’aéroport, dans un resto vraiment sympa, on a mangé un espèce de chili local avec des bananes plantains frites, c’était très bon mais vraiment épicé, et moi çà m’a tordu les boyaux, j’ai été cloué sur les toilettes avant de partir du resto…et dans les presque deux heures de voyages de retour j’étais pas top !

Sur le chemin du retour on s’est arrêté au camp, on a vu la clinique qui se situe à l’entrée du camp. mais Daniel n’était pas là, on le verra plus tard, on devrait aller vivre au camp que plus tard en fait à la fin de cette semaine ou encore plus tard…

Ensuite on s’est encore arrêté sur le bord de la route dans un minuscule village, où vivent deux personnes laïcs célibataires, des volontaires Hollandais sur des projets en lien avec le camp : Steeve et Johanna,

Voilà pour notre journée, assez fatigante, toujours très chaud, et un peu barbouillé mais une bonne nuit de sommeil et demain on repart ( je sais d’habitude c’est un mars et çà repart mais j’ai pas encore trouvé de mars ici : j’ai pas cherché dans le magasin de johnny !!!)

Elise et Seb

Posté par eliseb à 11:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur nouvelles fraiches

    Johnny for ever

    J'ai beaucoup aimé votre récit sur la supérette pour touristes! On a vraiment rigolé en vous lisant!
    Avec, en plus, l'histoire de l'envoutement, on peut dire que vous faites des rencontres surprenantes!!

    Posté par Marie, 06 mars 2006 à 11:33 | | Répondre
Nouveau commentaire